logo

Une nouvelle aide financière pour vous former à la pratique avancée

À la rentrée prochaine, des étudiants inscrits en master pour devenir infirmiers en pratique avancée (IPA) pourront prétendre à une aide financière. Mais à certaines conditions.
Une nouvelle aide financière pour vous former à la pratique avancée

Un nouveau coup de pouce pour combler les manques. Dès la rentrée prochaine, certains infirmiers inscrits en master pour se former à la pratique avancée pourront prétendre à une aide financière allant jusqu’à 17.000 euros. Certaines conditions devront cependant être respectées pour percevoir cette somme, qui sera versée en deux fois. Un arrêté, paru au Journal officiel le 29 juillet, détaille les modalités qui ont été convenues lors des négociations de l’avenant 10 à la convention nationale des infirmiers entre les syndicats et la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam) courant juin. Si ces derniers se sont accordés sur des mesures visant à soutenir les infirmiers libéraux face à l’inflation, ils ont aussi trouvé un moyen financier pour les inciter à devenir infirmier en pratique avancée (IPA) et continuer à exercer en libéral.

Formés pendant deux ans à la fac de médecine, ces infirmiers aux compétences élargies sortent diplômés d’un master (bac+5) et peuvent prêter main forte aux médecins généralistes, alors que 87% de l’Hexagone souffre de la désertification médicale. Mais comme l’a souligné la Cour des comptes dans un récent rapport, le coût de la formation est un frein pour nombre d’infirmiers libéraux qui peuvent difficilement mettre entre parenthèses leur activité pendant deux ans pour monter en compétences. La Fédération hospitalière de France (FHF) l’évalue en effet à 48.000 euros en comptant l’hébergement et la restauration.

Pour pallier ces difficultés, les syndicats et la Cnam ont donc opté pour une aide financière qui s’adresse uniquement aux infirmiers libéraux conventionnés avec la Sécurité Social. À condition que le montant de leurs honoraires sans dépassement facturés durant l’année précédant le début de leur formation à la pratique avancée soit supérieur à 15.000 euros. Si tel est le cas, alors l’infirmier qui s’inscrit en master pour se former à la pratique avancée est éligible à une aide de 15.000 euros en métropole ou 17.000 euros pour les outre-mer.

Une somme qui sera versée en deux fois. “Les premiers versements de l’aide interviendront à compter de mars 2024 au bénéfice des infirmiers libéraux démarrant leur formation IPA à la rentrée universitaire 2023. À l’issue de leur formation, les infirmiers qui auront bénéficié de ce coup de pouce financier devront s’engager à exercer au moins deux ans en libéral. Et pour cause, selon l’Union nationale des infirmiers en pratique avancée (Unipa), la France ne compte pas plus de 45 IPA en exercice libéral exclusif.

Par Caroline Robin Journaliste santé Publié le 31/07/2023 sur capital.fr

D’autres actualités qui pourraient vous plaire

  • Publication
23.06.2024
Mise en place et composition du CSE en entreprise
Découvrir
  • Publication
16.06.2024
Dispositions sur les congés payés et les absences maladie La loi n°2024-364 du 22 avril 2024, entrée en vigueur le 24 avril 2024, met en conformité le droit français avec le droit de l’Union européenne en matière de congés payés et d'absences pour maladie. Suite aux arrêts de la Cour de cassation du 13 septembre 2023, cette loi clarifie les droits des salariés en arrêt maladie à acquérir des congés payés. La Direction générale du travail (DGT) fournit des précisions sur l’application de ces nouvelles dispositions.
Découvrir Télécharger