logo

Agirc-Arrco : la CFE CGC signataire d’un accord équilibré

Pour La CFE-CGC SMS la bonne gestion des instances paritaires syndicales et patronales nous permet aujourd’hui de voir les évolutions positives apportées à ce nouvel accord, revalorisation des pensions complémentaires et abandon du dispositif malus/bonus … La CFE-CGC SMS se félicite de l’opposition unanime des syndicats face au hold up, de 1 à 3 milliards sur les réserves de L'AGIRC ARRCO, organisé par le gouvernement.
Agirc-Arrco : la CFE CGC signataire d’un accord équilibré

Une revalorisation des pensions de retraite au 1er novembre 2023 de 4,9%, au niveau de l’inflation,

La disparition du coefficient temporaire de solidarité, dit « malus de 10% » pour tous les salariés à partir des liquidations de retraite au 1er décembre 2023, et pour tous les retraités encore concernés, au 1er avril 2024,

L’ouverture de droit au cumul emploi retraite selon le modèle du régime de base :

Telles sont les revendications portées par la CFE-CGC et obtenues dans ce nouvel accord Agirc-Arrco.

Par ailleurs, la CFE-CGC s’oppose à la demande du gouvernement de toutes contributions de financement au régime de retraite de base par l’Agirc-Arrco et a œuvré pour une position commune des partenaires sociaux.

Cet accord comporte des avancées attendues par les salariés et retraités et continue à instituer une gestion paritaire équilibrée et responsable, source de sécurité et pérennité de la retraite complémentaire. C’est pourquoi, après consultation de ses instances et à l’unanimité de son comité directeur réuni le 10 octobre, la CFE-CGC en sera signataire.

Paris, le 10 octobre 2023

D’autres actualités qui pourraient vous plaire

  • Publication
23.06.2024
Mise en place et composition du CSE en entreprise
Découvrir
  • Publication
16.06.2024
Dispositions sur les congés payés et les absences maladie La loi n°2024-364 du 22 avril 2024, entrée en vigueur le 24 avril 2024, met en conformité le droit français avec le droit de l’Union européenne en matière de congés payés et d'absences pour maladie. Suite aux arrêts de la Cour de cassation du 13 septembre 2023, cette loi clarifie les droits des salariés en arrêt maladie à acquérir des congés payés. La Direction générale du travail (DGT) fournit des précisions sur l’application de ces nouvelles dispositions.
Découvrir Télécharger