logo

Réformes du CPF : Les salariés en font les frais

Depuis la Réformes du CPF en 2019, le Compte personnel de formation (CPF) a accru sa popularité grâce à des initiatives telles que la conversion des heures de formation en euros et la création d’une application mobile. Le nombre de formations financées par le CPF a doublé entre 2020 et 2021, passant d’environ 500 000 à près d’un million en un an. Cependant, ce succès a également contribué à accroître le déficit de France Compétences, l’organisme chargé de gérer le CPF et l’apprentissage, avec un cumul de 11,2 milliards d’euros de déficit entre 2020 et 2022.
Réformes du CPF : Les salariés en font les frais

Réformes du CPF : 250 millions d’euros d’économie 

À partir du 1er mai, les salariés devront débourser 100 euros de leur propre poche pour suivre une formation via leur Compte personnel de formation (CPF), comme l’a confirmé le gouvernement suite à une réunion avec les partenaires sociaux.

La Réformes du CPF fait partie des efforts visant à réaliser dix milliards d’euros d’économies, comme annoncé par Bruno Le Maire, afin de maintenir la réduction du déficit à 4,4% en 2024. Le ministère du Travail devrait contribuer à cet objectif à hauteur de 1,1 milliard d’euros. Ce montant forfaitaire sera requis pour chaque formation utilisant le CPF, mais certains groupes, comme les demandeurs d’emploi ou les salariés bénéficiant d’un abondement de leur employeur, en seront exemptés. Cette mesure, critiquée par certains syndicats pour son impact sur les salariés à faibles revenus, devrait permettre d’économiser plus de 250 millions d’euros dès 2024 et 375 millions à partir de 2025.

Réaction de la confédération:

Selon Christelle Toillon, déléguée nationale de la CFE-CGC : « Ce reste à charge va toucher les salariés aux plus faibles revenus alors que ce sont eux qui ont le plus besoin de se former ».

En parallèle, le gouvernement restreint l’éligibilité du permis moto au CPF, annulant la possibilité de financer ce permis si le demandeur possède déjà un permis de voiture, et vice versa. Cette décision marque un revirement par rapport à une loi adoptée en juin 2023. La mesure vise à limiter les dépenses potentielles du CPF, alors que les demandes de permis moto ont déjà généré d’importantes dépenses depuis janvier.

La CFE-CGC SMS regrette la mise en place d’un forfait pour accéder aux formations financées par le CPF.

D’autres actualités qui pourraient vous plaire

  • Publication
23.06.2024
Mise en place et composition du CSE en entreprise
Découvrir
  • Publication
16.06.2024
Dispositions sur les congés payés et les absences maladie La loi n°2024-364 du 22 avril 2024, entrée en vigueur le 24 avril 2024, met en conformité le droit français avec le droit de l’Union européenne en matière de congés payés et d'absences pour maladie. Suite aux arrêts de la Cour de cassation du 13 septembre 2023, cette loi clarifie les droits des salariés en arrêt maladie à acquérir des congés payés. La Direction générale du travail (DGT) fournit des précisions sur l’application de ces nouvelles dispositions.
Découvrir Télécharger