logo

La CFE-CGC SMS a participé au colloque du Finistère le 7 mars 2024

La CFE-CGC SMS a participé au colloque proposé par L'union départementale du Finistère le 7 mars 2024 sur le thème « Télétravail et intelligence artificielle : un duo au cœur de la révolution digitale au travail ! »
La CFE-CGC SMS a participé  au colloque du Finistère le 7 mars 2024

La CFE-CGC SMS fait le point sur l’égalité Femme/homme et l’accès au télétravail.

Les femmes ont moins de chances d’accéder au télétravail que les hommes en France. En 2023, 79% des femmes occupaient des postes en présentiel, contre 68% des hommes. Cette disparité persiste dans tous les secteurs, catégories d’âge et niveaux de poste.Plusieurs facteurs contribuent à cette différence, notamment le type de métier occupé. Les femmes tendent à occuper des emplois moins qualifiés et plus souvent sur le terrain. Même à poste équivalent, les employeurs accordent moins fréquemment le télétravail aux femmes, souvent en raison de préjugés selon lesquels elles pourraient être moins productives à distance en raison de tâches ménagères ou familiales.Certaines entreprises refusent ou limitent le télétravail pour les femmes, invoquant des préoccupations sur leur productivité ou leur engagement.

les Freins

De plus, le syndrome de l’imposteur peut pousser les femmes à éviter le télétravail afin de prouver leur légitimité professionnelle.Les femmes rencontrent également des défis supplémentaires en matière de télétravail, tels que des environnements domestiques moins adaptés ou des exigences familiales plus importantes, réduisant ainsi l’attrait du télétravail pour elles.

En fin de compte, le télétravail, initialement perçu comme un avantage pour l’équilibre travail-vie personnelle, devient souvent un désavantage pour les femmes en raison de ces inégalités persistantes.

Pour plus d’informations : https://www.cfecgc.org/uploads/media/5fb3fe666216b/guide-teletravail-partiel.pdf

 

D’autres actualités qui pourraient vous plaire

  • Publication
14.07.2024
Le SÉGUR pour tous en péril Le SÉGUR pour tous en péril . il vient d'être à peine agréé que les départements demandent le gel de son application car ils ne peuvent pas le financer. Cette déclaration suscite notre étonnement, surtout que 600 millions d'euros sont déjà budgétés par tous les financeurs confondus (État, Sécurité Sociale, financeurs), selon la DGCS.
Découvrir Télécharger
  • Actualité
30.06.2024
Accords miroir: Le ségur pour tous et  Négociation de la CCUE Le 4 juin, lors de la commission mixte paritaire du secteur sanitaire, social et médico-social privé à but non lucratif, AXESS* a mis à la signature deux accords majeurs, désormais signés par la CFDT, la CGT et SUD, représentant 84,83 % de l’audience syndicale.
Découvrir Télécharger