logo

Le New Public Management « Le Cri d’alarme des acteurs des solidarités et de la santé” réalisé par l’UNIOPSS.

Depuis de nombreuses années, nous avons alerté les pouvoirs publics et les employeurs sur les difficultés présentes et à venir. L'enquête flash de décembre 2023 de l'Uniopss confirme nos alertes et notre diagnostic sur les effets du New Public Management
Le New Public Management « Le Cri d’alarme des acteurs des solidarités et de la santé”  réalisé par l’UNIOPSS.

 Pour la CFE-CGC SMS: Le manque d’attractivité et la dégradation de notre secteur sont liés à l’influence du New Public Management (NPM) dans l’action sociale et le médico-social. Pour rappel, né aux États-Unis, le NPM imprègne les politiques publiques en France dans les années 90.Une rupture avec la conception de l’État Providence. Il a conduit à :

  • Une logique de planification par le marché via les appels à concurrence, entraînant une mise en concurrence et l’émergence des associations de taille importante, voir pour certaines « low cost ».
  • La mise en place des CPOM dans le cadre de la maîtrise des crédits, Un budget limité pour une convergence tarifaire  avec un tarif plafond et des tableaux de bord. Des d’indicateurs entraînant la fin du dialogue de gestion et la toute-puissance des financeurs.
  • Un renforcement des moyens de contrôle par des agences qui produit une inflation normative et réglementaire. il provoque une perte d’autonomie, de sens, ainsi qu’une démobilisation.
  • Un accompagnement et des conditions de travail dégradés.

« La diffusion du New Public ne permet ni de réduire les coûts, ni d’augmenter l’efficience des organisations publiques. La promesse de faire plus avec moins conduit à faire un peu moins bien, avec un peu plus » 

(tiré de « En finir avec le New Public Management », sous la direction de Nicolas Matyjasik et Marcel Guenoun, Gestion publique, IGPDE, 2019, 236 pages).

La CFE CGC SMS  soutient que le secteur a besoin de mesures structurelles et d’un choix politique de société.

 

D’autres actualités qui pourraient vous plaire

  • Publication
14.07.2024
Le SÉGUR pour tous en péril Le SÉGUR pour tous en péril . il vient d'être à peine agréé que les départements demandent le gel de son application car ils ne peuvent pas le financer. Cette déclaration suscite notre étonnement, surtout que 600 millions d'euros sont déjà budgétés par tous les financeurs confondus (État, Sécurité Sociale, financeurs), selon la DGCS.
Découvrir Télécharger
  • Actualité
30.06.2024
Accords miroir: Le ségur pour tous et  Négociation de la CCUE Le 4 juin, lors de la commission mixte paritaire du secteur sanitaire, social et médico-social privé à but non lucratif, AXESS* a mis à la signature deux accords majeurs, désormais signés par la CFDT, la CGT et SUD, représentant 84,83 % de l’audience syndicale.
Découvrir Télécharger