logo

Opposition syndicale à l’accord de méthode pour la future Convention Collective Unique et Étendue (CCUE)

Enjeux et Revendications dans la branche associative sanitaire, sociale et médico-sociale (Bass). La CGT, en faisant opposition, invalide l'accord de méthode pour la future Convention Collective Unique et Étendue (CCUE)
Opposition syndicale à l’accord de méthode pour la future Convention Collective Unique et Étendue (CCUE)

L’accord signé par Axess et la CFDT le 26 septembre 2023 est désormais caduc. La CGT rejoint FO et Sud dans son opposition, affirmant que l’accord présente de nombreuses lacunes, notamment l’absence de données chiffrées, de garanties de financement, et des mécanismes de détermination du salaire minimum hiérarchique et de la prime bas salaire rendus illisibles. Le syndicat accuse Axess d’exploiter la situation difficile du secteur pour établir une CCUE de faible niveau, tout en soulignant la nécessité de répondre aux problèmes d’attractivité, de précarité et de dégradation des conditions de travail sans compromettre des négociations sérieuses. Cette opposition a des implications potentiellement négatives sur le dialogue social dans la Bass.

La CFE-CGC SMS exprime sa préoccupation face à l’absence de solutions pour moderniser la branche associative sanitaire, sociale et médico-sociale (Bass), laissant les professionnels du secteur sanitaire, social et médico-social dans une situation d’incertitude et d’injustice persistante. En l’absence d’un accord, nous espérons que cela ne donnera pas à Axess l’opportunité de remettre en question les conventions existantes de la Bass.

Nous appelons à l’intégration des “oubliés du Ségur”, à l’ouverture de négociations salariales au niveau de chaque convention, et à l’amélioration de l’attrait des métiers de notre secteur en améliorant les conditions de travail et en favorisant de meilleurs équilibres entre la vie personnelle et professionnelle.

D’autres actualités qui pourraient vous plaire

  • Publication
14.07.2024
Le SÉGUR pour tous en péril Le SÉGUR pour tous en péril . il vient d'être à peine agréé que les départements demandent le gel de son application car ils ne peuvent pas le financer. Cette déclaration suscite notre étonnement, surtout que 600 millions d'euros sont déjà budgétés par tous les financeurs confondus (État, Sécurité Sociale, financeurs), selon la DGCS.
Découvrir Télécharger
  • Actualité
30.06.2024
Accords miroir: Le ségur pour tous et  Négociation de la CCUE Le 4 juin, lors de la commission mixte paritaire du secteur sanitaire, social et médico-social privé à but non lucratif, AXESS* a mis à la signature deux accords majeurs, désormais signés par la CFDT, la CGT et SUD, représentant 84,83 % de l’audience syndicale.
Découvrir Télécharger