logo

Opposition syndicale à l’accord de méthode pour la future Convention Collective Unique et Étendue (CCUE)

Enjeux et Revendications dans la branche associative sanitaire, sociale et médico-sociale (Bass). La CGT, en faisant opposition, invalide l'accord de méthode pour la future Convention Collective Unique et Étendue (CCUE)
Opposition syndicale à l’accord de méthode pour la future Convention Collective Unique et Étendue (CCUE)

L’accord signé par Axess et la CFDT le 26 septembre 2023 est désormais caduc. La CGT rejoint FO et Sud dans son opposition, affirmant que l’accord présente de nombreuses lacunes, notamment l’absence de données chiffrées, de garanties de financement, et des mécanismes de détermination du salaire minimum hiérarchique et de la prime bas salaire rendus illisibles. Le syndicat accuse Axess d’exploiter la situation difficile du secteur pour établir une CCUE de faible niveau, tout en soulignant la nécessité de répondre aux problèmes d’attractivité, de précarité et de dégradation des conditions de travail sans compromettre des négociations sérieuses. Cette opposition a des implications potentiellement négatives sur le dialogue social dans la Bass.

La CFE-CGC SMS exprime sa préoccupation face à l’absence de solutions pour moderniser la branche associative sanitaire, sociale et médico-sociale (Bass), laissant les professionnels du secteur sanitaire, social et médico-social dans une situation d’incertitude et d’injustice persistante. En l’absence d’un accord, nous espérons que cela ne donnera pas à Axess l’opportunité de remettre en question les conventions existantes de la Bass.

Nous appelons à l’intégration des “oubliés du Ségur”, à l’ouverture de négociations salariales au niveau de chaque convention, et à l’amélioration de l’attrait des métiers de notre secteur en améliorant les conditions de travail et en favorisant de meilleurs équilibres entre la vie personnelle et professionnelle.

D’autres actualités qui pourraient vous plaire

  • Publication
23.06.2024
Mise en place et composition du CSE en entreprise
Découvrir
  • Publication
16.06.2024
Dispositions sur les congés payés et les absences maladie La loi n°2024-364 du 22 avril 2024, entrée en vigueur le 24 avril 2024, met en conformité le droit français avec le droit de l’Union européenne en matière de congés payés et d'absences pour maladie. Suite aux arrêts de la Cour de cassation du 13 septembre 2023, cette loi clarifie les droits des salariés en arrêt maladie à acquérir des congés payés. La Direction générale du travail (DGT) fournit des précisions sur l’application de ces nouvelles dispositions.
Découvrir Télécharger